Avec l’entrée en vigueur du Bac 2021 (ou nouveau Bac), le choix des spécialités constitue un véritable enjeu pour les élèves de seconde qui souhaitent construire leur parcours de formation post-bac. Si les matières scientifiques et techniques (mathématiques, physique, sciences de l’ingénieur…) sont souvent mises en avant, qu’en est-il des langues vivantes et de la première d’entre elles, l’anglais ?

Do you speak anglais ?

Malgré son influence, l’anglais n’est pas, parmi les quelques 7100 langues et dialectes parlés dans le monde, la première. Le mandarin et l’espagnol la devancent.

Pourtant, il y a fort à parier que lorsqu’un islandais entame une conversation avec un péruvien ils utilisent la langue d’Aldous Huxley pour s’exprimer.

spécialité anglaisCette préférence linguistique peut être observée presque partout :

  • près de la moitié des pays de la planète utilise l’anglais comme langue officielle ou seconde langue,
  • la plupart des organisations internationales ont choisi l’anglais comme langue diplomatique,
  • elle est par ailleurs utilisée dans la totalité des échanges aériens et maritimes,
  • l’anglais reste la langue vivante étrangère la plus enseignée dans le monde,
  • et elle demeure le moyen de communication de référence dans les domaines du commerce, de la culture, des sciences…

En France, la maîtrise d’une langue étrangère reste faible. Selon un rapport de la Commission Européenne de 2012, moins de 4 français sur 10 seraient ainsi capables de tenir une conversation en anglais.

Une carence dont seraient parfaitement conscients nos compatriotes. C’est en tout cas ce que révèle un baromètre récent réalisé par l’institut IPSOS pour Wall Street English. Plus de 9 français sur dix estimeraient que leur niveau d’anglais est compris entre « moyen » et « très mauvais ».

Pour 60% des personnes interrogées, la solution passerait par le démarrage de l’apprentissage de l’anglais dès la classe de CP.

Les langues vivantes dans le cadre du nouveau Bac

Spécialité Langues, littératures et cultures étrangères

Depuis la réforme du baccalauréat, les langues vivantes (A et B) comptent comme l’un des 7 enseignements communs des voies générale et technologique.

Dès la fin de la seconde, les lycéens devront par ailleurs choisir, parmi les 12 proposées, les 3 spécialités qu’ils étudieront en première, puis les 2 qu’ils conserveront en terminale.

Les « Langues et littératures étrangères » font partie de ces 12 spécialités. Outre l’allemand, l’espagnol et l’italien, les élèves pourront opter pour l’anglais comme spécialité.

De nombreuses langues telles que le breton, l’arabe, le catalan, le corse, l’hébreu, le japonais… peuvent être étudiées en 1ère générale et technologique dans le cadre des enseignements communs, lorsque les établissements les proposent.

Le niveau en langue des lycéens français devra se caler sur celui des européens

Processus de Bologne oblige, ce sera désormais le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL) qui servira d’étalon pour l’évaluation des lycéens français.

Objectifs pour les élèves de terminale :

  • B2 (avancé ou indépendant) pour la langue vivante A
  • B1 (seuil) pour la langue vivante B

Les élèves seront évalués dans le cadre des épreuves terminales et du contrôle continu; ils passeront 2 épreuves écrites en classe de première et 1 épreuve écrite et orale en terminale.

A noter que l’Évaluation de l’Enseignement Technologique en Langue Vivante (ETLV) dispensera les lycéens de la voie technologique de l’épreuve orale de terminale.

Faites-vous accompagner pour le choix de vos spécialités !

Faut-il choisir l’anglais comme spécialité ?

Dans un monde interconnecté et ouvert et à moins qu’un chauvinisme indéfectible vous en empêche, la maîtrise d’une seconde, voire d’une troisième langue vivante paraît être une nécessité, sinon une évidence.

Et dans cet espace mondialisé, on l’a vu, l’anglais est la langue internationale par excellence.

Qu’il s’agisse d’études d’ingénieur, de commerce, de droit international… que vous vous intéressiez à l’environnement, aux nouvelles technologies, à l’économie, aux arts… difficile de se passer de l’anglais pour apprendre, échanger et travailler. Sauf à savoir précisément qu’une autre langue sera nécessaire en raison du projet de formation défini.

L’anglais en spécialité Langues et littératures étrangères peut donc, selon les cas, s’avérer souhaitable.

La suggestion Tonavenir

Choisissez cette spécialité en classe de 1ère, quitte à l’abandonner au moment de sélectionner vos 2 spécialités de terminale. Au moins aurez-vous progressé significativement durant un an.

Demandez-nous conseil pour le choix de vos spécialités !