Le choix de l’orientation scolaire intéresse autant l’enfant que ses parents. Si les seconds souhaitent avoir leur mot à dire, les jeunes ont aussi un avis à faire valoir quand il s’agit de leur formation et de leur avenir professionnel. Y compris d’ailleurs lorsqu’ils n’ont strictement aucune idée précise du métier qu’ils envisagent d’exercer plus tard.

…sans le moindre scrupule, Bouvard et Pécuchet se lancèrent dans la chimie organique (…) Six mois plus tard, ils étaient devenus archéologues et leur maison ressemblait à un musée.

Bien entendu, votre expérience vous dicte d’éviter à votre progéniture les déconvenues de ces deux personnages si bien décrits par Flaubert, et qui se lancèrent avec naïveté dans des activités aussi variées qu’éphémères. Pour autant, votre influence doit être à la fois mesurée et bienveillante. Il ne s’agit pas d’aller à l’encontre de leurs désirs, au risque d’obtenir un résultat à l’opposé de celui escompté, comme le fait remarquer la psychologue Béatrice Copper-Royer, citée par Le Parisien :

Soit il se braquera et refusera toute discussion, soit il sera docile et se débrouillera inconsciemment pour échouer !

Deux grands cas de figure semblent pouvoir se profiler : soit l’enfant ou l’adolescent connaît plus ou moins exactement la voie professionnelle qu’il se voit suivre dans les années à venir, soit il doute ou s’interroge sur ce qui lui conviendrait. Dans les deux hypothèses, un changement, conduisant par exemple à une ré-orientation, ne doit jamais être présenté comme un échec ou une perte inutile de temps. Le jeune serait déstabilisé et la critique pourrait fortement émousser sa confiance en lui. Il n’est jamais trop tard pour ne pas se tromper !

Je veux être cosmonaute !

inscriptions apbSi l’enfant sait ce qu’il veut, il convient d’en parler avec lui, d’appréhender sa connaissance de la profession qui le tente, de comprendre ses motivations, de répondre aux questions qu’il se pose… Quels que soient ses souhaits (si tant est qu’il ne s’agisse pas de lubies provisoires), votre rôle consistera à l’accompagner dans l’atteinte de ses ambitions, éventuellement à lui démontrer que d’autres professions, plus accessibles, sont possibles.

Dans le cas d’un adolescent qui ne parvient pas le moins du monde à se projeter dans un futur professionnel, rien de dramatique  ! La pression n’est pas bonne conseillère. Sans doute lui faut-il plus de temps pour se décider. Restez ouverts, parlez avec lui des sujets qui l’intéressent, valorisez les aptitudes que vous lui connaissez… Qui sait si en creusant vous ne trouverez pas ensemble une opportunité.

Dans l’une comme dans l’autre situation, l’aide de spécialistes, tels que les Conseillers d’orientation scolaire Tonavenir.net, peut se révéler vraiment utile. Soit pour trouver la ou les formations adaptées non seulement à ses voeux, mais aussi à son profil et à ses résultats scolaires, soit pour révéler ses talents cachés ou faire émerger des passions, des centres d’intérêt qu’il n’a pas su transformer en projets professionnels.

Etudiante et bientôt diplômée d’un Bac+5 en finance, je me posais beaucoup de questions sur mon avenir et ne me sentais pas prête à m’engager dans le monde professionnel qui s’offrait à moi. En effet, malgré une formation de qualité et de nombreux stages, je n’étais pas satisfaite, et ne savais pas dans quelle mesure et dans quelle voie je pouvais me réorienter. Rencontrer Laurence Isaac-Sibille (cabinet conseil de Fontainebleau) m’a permis de comprendre mon profil ainsi que d’identifier mes envies et besoins professionnels. Après quelques rencontres uniquement, j’ai pu voir de nouvelles opportunités, et projets me correspondant s’offrirent à moi. Laurence a réussi à comprendre mes besoins, identifier mes atouts et trouver plusieurs projets en cohérence avec mes diplômes et mes envies.
Je ne pouvais pas imaginer tant de résultats, l’aide qui m’a été donnée m’a permis de trouver une voie qui me correspond tout en mettant en avant mon parcours passé. Je suis enfin sereine et remercie Laurence pour cette précieuse aide.

Parlez-en gratuitement avec un Conseiller proche de chez vous.