• devenir chercheur

Devenir chercheur, mais pour faire de la recherche en quoi ?

Mon arrière grand-père avait pour coutume de dire :

Si tu ne parviens pas à trouver pas ce que tu cherches, ne le cherche pas ! Attends de le trouver sans chercher.

J’avais alors une immense admiration pour l’approche philosophique de mon arrière grand-père et une foi inébranlable en ses recommandations que j’appliquais à la lettre. Ainsi, à Pâques, j’ai fort longtemps attendu de trouver, sans les chercher, les oeufs que mon arrière grand-mère avait disséminés dans le grand jardin de leur maison. L’air de rien, je parcourais le gazon fraichement coupé en sifflotant, les mains enfouies nonchalamment dans les poches de mon pantalon et l’oeil néanmoins alerte. J’attendais qu’un signe, fut-il extraterrestre, me conduisît vers le graal chocolaté.

N’ayant jamais trouvé aucun oeuf de Pâques sans les discrètes et précieuses indications de mon arrière-grand mère, j’ai fini par douter de pouvoir trouver un jour ce que je ne chercherais pas.

Mon avis est qu’il est donc préférable de chercher ce que l’on souhaite trouver. Sans toutefois aucune garantie de trouver ce que l’on cherche. Ce serait trop simple. Nombre de scientifiques enthousiastes font des années durant de savantes et minutieuses recherches sans devenir chercheurmême avoir l’embryon d’une idée de ce qu’ils vont trouver si tant est qu’ils trouvent un truc.

Faire de la recherche sans espoir d’aboutir rend alors la recherche fastidieuse voire un tantinet frustrante. Le cas de Paulo, qui cherche une formation pour trouver une filière d’enseignement de chercheur qui lui permettra de trouver un métier, est l’illustration, certes exagérée, de ce constat.

Pour devenir chercheur, il ne faut pas chercher à comprendre. Il faut comprendre ce que l’on cherche. Tout est là.

Eurêka : je veux devenir chercheur !

Vous envisagez de devenir chercheur ? Alors pour vous aider dans vos recherches de formations de chercheur, nous avons listé quelques pistes de recherche qui devraient vous permettre de savoir par où commencer à chercher.

La recherche c’est quoi ?

On peut globalement distinguer 2 types d’univers dédiés à la recherche :

  1. La recherche fondamentale précède la recherche appliquée; elle désigne les expériences et les travaux théoriques menés dans la perspective de générer des connaissances nouvelles par l’étude ou l’observation de phénomènes naturels ou physiques. L’étude des levures a par exemple contribué à mieux appréhender le fonctionnement cellulaire et son influence sur les cancers.
  2. La recherche appliquée s’inscrit quant à elle dans la volonté d’exploiter les concepts et les théories mis à jour en recherche fondamentale pour ses possibles applications. Sans les travaux sur la physique quantique effectués dans la première moitié du XXe siècle, l’invention du transistor et plus tard la miniaturisation des composants électroniques n’auraient pas été possible et nos si précieux smartphones n’existeraient pas.

Où travaille un chercheur ?

Si vous envisagez de devenir chercheur, vous pourrez, selon votre spécialité, travailler pour un organisme public (tel que le CNRS), au sein d’une structure industrielle ou commerciale (tel que le Centre National d’Études Spatiales) ou encore dans une entreprise privée (industrie, laboratoire pharmaceutique…).

comment devenir chercheur

Formations pour devenir chercheur

Médecine, physique, mathématiques, biologie, chimie, sciences humaines, agronomie, enseignement… Quel que soit le domaine dans lequel vous envisagez d’évoluer, deux filières, qui peuvent s’avérer complémentaires, conduisent à la profession de chercheur :

  1. L’université vous permettra de présenter une thèse dans la matière que vous aurez choisie et d’obtenir, au terme d’un parcours de 8 ans minimum, votre doctorat. Celui-ci peut vous conduire à effectuer ensuite un post-doctorat dans le public ou dans le privé. Si la perspective d’enseigner vous tente, vous devrez en outre passer le concours de Maître de conférence. Durant cette période, vous serez amené à publier régulièrement le fruit de vos recherches dans des revues spécialisées. L’anglais ne sera donc pas superflu !
  2. L’école d’ingénieur peut aussi vous destiner à la profession de chercheur. Libre à vous de poursuivre votre formation dans une université afin de passer un doctorat. En France, il existe plus de 200 établissements publics et privés susceptibles de vous délivrer un diplôme d’ingénieur (de niveau Master) reconnu par l’État (grâce à la Commission des Titres d’Ingénieurs). Plusieurs voies sont possibles en fonction de la matière sélectionnée, du cursus choisi (concours post-bac, prépa intégrée, concours post-prépa…), de la qualité du diplôme attendu (Grande école…), des moyens financiers requis, de la qualité de votre dossier, etc. Autrement dit, il ne serait pas inutile de solliciter un Conseiller en orientation scolaire personnalisée pour y voir plus clair parmi les nombreuses solutions qui s’offrent à vous. Par ailleurs, tonavenir.net organise des sessions de préparation aux concours des écoles d’ingénieur post-bac.

Établissement à part, ajoutons l’ENS (École Normale Supérieure) à ces 2 catégories. Elle forme depuis la fin du XVIIIe siècle le nec plus ultra des équipes de recherche en particulier. Troisième école française et 72e au dernier classement de Shanghai, l’ENS compte parmi ses anciens élèves une douzaine de Prix Nobel, à peu près autant de récipiendaires de la Médaille Fields et près de trente médaillés d’or du CNRS.

Quelques sources d’informations complémentaires :

Et vous votre avenir vous le voyez bien net ?

Besoin de conseils pour devenir chercheur : contactez l’un des conseillers en orientation du réseau tonavenir.net à proximité de votre domicile.

2018-06-13T21:16:55+00:00