Il y a “les métiers où on est le moins heureux”, “les métiers pour être surs d’être au chômage”, “les métiers qui paient le moins bien”… Régulièrement, la presse offre à ses lecteurs matière à comparer leur situation à l’aune de celle vécue par leurs compatriotes ou avec celle qui attend les plus jeunes.

Histoire, peut-être, d’inciter chacun à se satisfaire d’une activité professionnelle qui, à défaut de pourvoir aux ambitions incongrues de fortune ou de bonheur auxquelles d’aucuns pourraient prétendre, ne figure pas au classement des pis-aller les plus mornes.

Chez Tonavenir.net nous avons préféré nous focaliser sur ces professions qui ont de l’avenir (une certaine cohérence sémantique nous anime !). Soit qu’elles tendent vers l’ataraxie, soit qu’elles offrent des conditions de rémunération appréciables, soit encore qu’elles constituent une parade efficace au désoeuvrement.

Comment choisir un bon métier ?

Cette synthèse thématique des métiers qui pourraient vous plaire a été établie à partir de sources publiées en ligne. Elle n’a bien entendu aucune prétention à l’exhaustivité. La fiabilité des méthodologies utilisées n’a pas non plus été évaluée…

Choisir un métier offrant le meilleur équilibre entre vie pro et vie perso

Le site Glassdoor s’est “amusé” à recenser les 20 entreprises basées en France qui offraient un parfait équilibre entre travail et vie privée. Pour y parvenir, il a pris en compte les avis formulés par les salariés de ces entreprises… les avis “d’au moins 20 salariés”.

Voici le top 5 2017 de ce rapport (qui ne précise pas s’il existe un lien de corrélation entre les avis formulés et les activités de ces entreprises…)  :

  1. Pernod-Ricard avec une note moyenne de 4,6/5
  2. Google : 4,6/5
  3. Criteo : 4,3/5
  4. Crédit Mutuel : 4,3/5
  5. Amadeus : 4,2/5

métier bien payéChoisir les métiers les mieux payés

Propulsé par Le Journal Du Net qui s’est appuyé sur plusieurs études publiées récemment en France et à l’étranger, voici le top 5 des métiers méconnus qui paient largement mieux que le salaire moyen (inférieur à 1800 euros par mois) :

  1. Juriste en NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) : de 30 à 75.000 euros par an.
  2. Souscripteur pour une compagnie d’assurance : de 35 à 70.000 euros par an.
  3. CRM Manager : de 40 à 90.000 euros par an.
  4. Ux Designer : de 37 à 60.000 euros par an.
  5. Data scientist : de 37 à 70.000 euros par an.

Je veux trouver un métier pour aider les autres

métiers de l'informatiqueChoisir une profession qui ne connait pas la crise

Dans un article précédent, nous évoquions l’intérêt manifesté par les entreprises à l’égard des diplômés d’études courtes (DUT, BTS, licence professionnelle). Mais quelle que soit la durée des formations, le secteur de l’informatique et des nouvelles technologies capte à lui seul une grande part des offres d’emplois. Cet engouement avait déjà été identifié par France Stratégie dans une étude prospective de 2015 : “Les métiers en 2022“.

Selon une enquête réalisée plus récemment par LinkedIn pour le compte du Monde Campus, la tendance serait avérée.

Qu’ils soient développeurs (logiciels et web), ingénieurs SI (système d’information) ou ingénieurs commerciaux, les profils de ceux qui savent coder, développer, programmer et vendre trustent les premières places du Top 20 des métiers les plus recherchés sur LinkedIn.
Source : Le Monde Campus

S’intéressant aux informations publiées par ses quelques douze millions d’utilisateurs français et aux millions d’offres d’emploi proposées, le réseau professionnel a pu établir son “top 20 des métiers les plus recherchés et des profils les plus représentés”.

Voici le classement des 5 métiers les plus demandés :

  1. développeur logiciels
  2. développeur web
  3. ingénieur en systèmes d’information
  4. ingénieur commercial
  5. responsable développement commercial

choisir le meilleur métierChoisir le meilleur métier

Terminons cette synthèse avec l’enquête de CareerCast.com dont Le Parisien s’est fait l’écho il y a quelques temps. Ce site américain s’intéresse chaque année à plus de 200 métiers qu’il évalue sur des critères tels que le cadre professionnel, l’épanouissement au travail, le revenu, les perspectives de recrutement…

Bien qu’elle concerne le marché de l’emploi aux Etats-Unis, l’étude donne un aperçu transposable pour la France en raison des similitudes sociétales et économiques entre les 2 pays.

Ci-dessous, le classement des 5 “meilleurs métiers” évalués sur des critères notés de  1 (“super génial”) à 200 (“méga nul”).

choisir un bon métier