• yves destribats conseiller en orientation

Yves Destribats Conseiller en orientation et auteur…

Yves Destribats est Conseiller en orientation à Saint-Martin de Hinx, près de Dax (40). Depuis son arrivée au sein du réseau Tonavenir.net, l’ancien professeur de mathématiques reçoit les jeunes et leurs familles dans sa maison arborée. Depuis 2012, il écoute avec attention ces collégiens et ces lycéens quelque peu désorientés par la perspective de se trouver une profession. Il prodigue ses conseils, identifie les pistes de métiers et de formations compatibles avec les souhaits et les résultats scolaires de celles et ceux qui l’interrogent.

En l’espace de 5 ans, Yves Destribats a accompagné plus de 300 jeunes. Ce n’est pas un hasard. Sa notoriété locale, il la doit à son implication et à la confiance qu’il a su susciter. Le bouche à oreille d’abord, quelques salons Studyrama ensuite, ont fini par faire connaître ce conseiller en orientation compétent et bienveillant, qui prend son temps pour travailler et applique la philosophie de l’ensemble du réseau – personnalisation intégrale du conseil en orientation – aux antipodes des pratiques algorithmiques et formatées qui se répandent ici ou là telles des clones déshumanisés de la défunte plateforme APB.

En savoir plus sur Yves Destribats

Yves Destribats : Conseiller d’orientation Tonavenir.net et auteur Studyrama…

yves destribats conseiller en orientation auteur studyrama

Ce n’est donc pas non plus un hasard si Yves Destribats est devenu auteur. Le pôle Editions du groupe Studyrama a rapidement identifié son professionnalisme et sollicité ses talents d’écriture pour la rédaction de « Que faire avec un bac S ?« .

…Il est courant d’entendre : « le bac S mène à tout », « il ne ferme aucune porte »… Ces préceptes largement répandus ne sont pas exempts d’idées reçues et confinent aujourd’hui encore dans la filière bon nombre d’élèves dont la sensibilité n’est pas particulièrement portée vers les enseignements scientifiques qui la structurent et en font le prestige, tant par leur exigence que par leur récompense : beaucoup de débouchés en termes d’études et, ultérieurement, d’emplois…

Extrait de la préface de « Que faire avec un Bac S ? » aux éditions Studyrama.

Nous avons demandé à Yves Destribats de partager son expérience d’auteur-conseiller-en-orientation.

picto tonavenir.netQu’avez-vous pensé de votre collaboration avec Studyrama et de ce premier travail d’auteur ?

conseiller d'orientation Dax (40)Je voudrais à ce propos saluer et remercier Marjorie Champetier qui, chez Studyrama, a su avec beaucoup de professionnalisme se montrer attentive et réactive : elle a toujours mesuré les complexités de la tâche et les difficultés que l’on peut éprouver lorsqu’on est rédacteur. Studyrama n’a pas voulu non plus que cet ouvrage soit un simple « catalogue » des formations ouvertes avec un bac S, et m’a fait toute confiance lorsqu’il s’est agi, en particulier dans la préface (dont pas un seul mot n’a été repris ou corrigé), d’alerter le lecteur sur les inévitables écueils ou les chimères que peut engendrer la politique un peu totalitaire du « tout pour le Bac S ». Je crois aussi que Studyrama, par expérience, avait bien mieux que moi mesuré l’ampleur de la tâche, et le temps nécessaire à l’accomplir…

picto tonavenir.net

Comment vous êtes-vous organisé pour la recherche des informations et la rédaction ?

Mon organisation a surtout consisté à me rendre disponible pour cela : les plaisirs de la recherche sur le web, du recoupage d’informations, sans compter la filtration permanente par le bon sens, et le vécu… Mon printemps et mon été furent aussi studieux que celui des élèves de 1ère lors des TPE, dont un des objectifs est d’apprendre aux adolescents à hiérarchiser et enrichir la qualité de l’information dont ils aiment tant l’immédiateté (bien illusoire…) sur le net. La « problématique » avait, elle, été clairement définie…par Studyrama !

picto tonavenir.net

Votre expérience et vos rencontres avec des jeunes et des parents vous ont-ils servi pour la rédaction de ce guide ?

Bien sûr : Quelques exemples :  j’ai reçu plusieurs (excellents) élèves de S qui n’avaient jamais entendu parler de la prépa B/L…Plusieurs de ceux qui ont fait ce choix, et leurs parents, m’en remercient encore aujourd’hui. Autre exemple : les CMI (Cursus Master Ingénierie), proposés par près de 30 universités, formations peu connues, concurrentielles de celles de bien des écoles d’ingénieurs…Et puis Léa, étudiante en master 2 qui a l’intention de passer un CAP cuisine, ou Elodie, Bac S avec mention Bien, qui quelques 3 années plus tard est devenue…ma coiffeuse.

picto tonavenir.net

Les réponses apportées dans Que faire avec un Bac… constitue une première étape utile pour trouver sa voie mais peut-elle suffire ? En quoi votre accompagnement est-il un complément indispensable ?

Le guide informe de façon quasi-exhaustive, mais ne peut pas constituer un outil d’introspection et d’évaluation des motivations, des potentialités et de sa propre personnalité, lesquelles sont déterminantes dans les choix à opérer pour bien amorcer, puis bien poursuivre ses études supérieures. Le guide ne peut pas non plus, à lui seul, prendre en charge le potentiel anxiogène des choix qui se présentent à l’élève et à ses parents : la méthodologie, le pragmatisme et la distanciation propres à nos accompagnements font que nous pouvons faire émerger les unes, et prendre en charge les autres. Et chacun de nous peut multiplier les exemples d’élèves dont les résultats scolaires et le « dossier » sont parfaitement comparables, qui empruntent des cheminements d’études radicalement différents, tant dans leurs contenus que dans leurs articulations…

2018-09-12T11:44:36+00:00