• skema

ESDHEM : prépa grandes écoles de commerce et licence

Depuis plus de 20 ans, L’ESDHEM est l’un des programmes que propose le groupe SKEMA Business School, plusieurs fois classé dans le top 10 des meilleures écoles de commerce françaises (par Le Point, Le Figaro, Challenge, Le Parisien…).

ESDHEM : prépa et licence !

esdhemAccessible sur dossier et sur entretien de motivation aux titulaires d’un baccalauréat et jusqu’à Bac+2, ce programme présente la particularité intéressante de coupler préparation aux concours d’entrée des grandes écoles de commerce et formation diplômante en droit ou en gestion.

Si les cours du module « droit » sont dispensés uniquement sur le campus lillois de SKEMA, ceux de l’ESDHEM gestion sont en revanche proposés soit sur Paris, soit sur Lille en fonction des matières sélectionnées.

À noter qu’il existe aussi, pour la filière des sciences de gestion, une formation en alternance ouverte aux Bac+2 sur le campus SKEMA de Paris La Défense. Celle-ci offre la possibilité d’obtenir une Licence de gestion et de passer les concours des grandes écoles de commerce (en deuxième année).

Enfin, à la différence notable d’un certain nombre d’écoles qui nouent des accords à l’étranger pour accueillir les étudiants français, le parcours international de l’ESDHEM s’effectue au sein des campus internationaux de SKEMA, aux Etats-Unis ou en Chine.

ESDHEM : L’ENTRETIEN DÉCOUVERTE

David LETOMBE, Directeur de l’ESDHEM, et Nicolas Lamigeon, entré en 2e année à l’ESDHEM en septembre dernier suite à un bilan d’orientation effectué chez tonavenir.net, ont accepté de répondre à nos questions.

David LETOMBE, Directeur de l’ESDHEM

Les étudiants de l’ESDHEM ont-il un profil particulier ?

Les étudiants ESDHEM sont à 95% issus des terminales S et ES : ce sont de bons élèves qui sont en général dans la moyenne haute de leur classe. Les très bons bacheliers auront une capacité importante à intégrer les meilleures Ecoles de Commerce (EM Lyon, EDHEC, EM Grenoble, SKEMA,…). Il est important que le niveau en anglais soit bon dès l’entrée à l’ESDHEM. L’anglais est une discipline essentielle dans l’optique des concours aux Grandes Ecoles de Commerce.
Ce sont des étudiants sensibles aux relations humaines, au travail en équipe. Ils souhaitent trouver dans leur métier futur des contacts. Beaucoup ont aussi une attirance pour l’international. Ils sont bien sûr intéressés par la vie des entreprises et ont identifié que la formation d’école de commerce offre des opportunités de métiers nombreuses et très variées où pourront s’exprimer des profils aussi différents que des commerciaux, des financiers, des créatifs ou des étudiants voulant construire une carrière dans les ressources humaines. Les étudiants tentés par la création d’entreprise se retrouveront également dans les perspectives offertes par une formation comme l’ESDHEM.

D’autres écoles proposent d’associer préparation aux concours des Grandes Écoles et parcours diplômant; quels avantages y-a-t-il à suivre la préparation diplômante de l’ESDHEM en particulier ?

Si certaines écoles proposent des parcours de préparation aux concours, peu rassemblent l’ensemble des dimensions proposées par l’ESDHEM. Un parcours académique exigeant débouchant sur un diplôme d’Etat : la licence. Une préparation aux concours des Grandes Ecoles de Commerce reconnue dont les résultats offrent la perspective d’intégrer une Grande Ecole de Commerce internationale reconnue (plus de 85 % de nos élèves). La structure d’un parcours qui permet à l’étudiant de passer les concours en fin de 2e année et/ou en fin de 3e année, l’étudiant a le choix. Un enseignement professionnalisant (on parle d’entreprise, de ressources humaines, de marketing, de finance…) avec des immersions en entreprise obligatoires (stages et alternance en 3ème année). Un parcours à l’international long (1 semestre aux Etats-Unis ou en Chine) dans un contexte encadré et qui permet de passer les concours à la fin de la deuxième année avec un CV enrichi. Un accompagnement dans la définition du projet par une équipe professionnelle qui connaît tous les métiers de l’entreprise avec l’apport des services de SKEMA. Des classes à taille humaine (30 élèves) avec une proximité avec l’enseignant très importante. Un environnement de Grande Ecole de Commerce; un élève ESDHEM est un élève SKEMA, il bénéficie de toutes les ressources d’une Grande Ecole : médiathèque, international, Career Center… Une relation quotidienne avec des étudiants d’une Grande Ecole : activités associatives, sportives, culturelles…
Peu d’établissements sont à même de proposer l’ensemble de ces dimensions combinées

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui n’a pas encore totalement mûri son projet professionnel et hésite entre Gestion et Droit à l’ESDHEM ? Existe-t-il des passerelles entre les 2 cursus en cours de parcours ?

Le choix entre le parcours gestion et droit peut être élargi plus globalement à la définition du projet professionnel. L’intérêt du programme ESDHEM est également dans le temps qu’il offre pour la réflexion sur le projet professionnel. De plus cette réflexion s’effectuera en parallèle de l’enseignement qui permettra à l’étudiant de découvrir l’entreprise plus concrètement et en étant accompagné par l’environnement et les professionnels de SKEMA. À l’ESDHEM l’étudiant réfléchit à son projet (en étant accompagné) pendant deux ans minimum et choisi son école en fonction de ce projet. Le choix au niveau de la terminale est plus problématique car l’élève à peu d’éléments pour acter son projet. Le choix de son école dès la terminale est donc plus risqué. Sur le choix entre gestion et droit, voici quelques éléments.

Les deux filières sont bien sûr adaptées aux terminales S et ES.
Les élèves qui n’aiment pas travailler avec les chiffres sont certainement plus à l’aise dans la filière juridique. Celle-ci suppose que l’élève aime travailler avec les mots : peu de « matières à chiffres » apparaissent dans le programme. La maîtrise et le goût du français sont essentiels ; il est également nécessaire que l’étudiant soit rigoureux. Le raisonnement juridique demande un cheminement raisonné, construit et empreint de rigueur. Un bachelier S qui aime les mots est tout à fait adapté à la filière juridique. En général les étudiants qui aiment le français, l’histoire ou la philosophie au lycée sont à l’aise en licence de droit. Dans ce cadre le projet professionnel pourra se réaliser en entreprise (juriste d’entreprise, ressources humaines…) ou dans un environnement juridique « pur » : avocat, notaire, et pourquoi pas la police, commissaire par exemple.

Le parcours gestion est plus ouvert, deux dimensions sont néanmoins essentielles : ne pas avoir d’aversion pour les chiffres et maîtriser ou au minima travailler à la maîtrise de l’anglais.

Si un étudiant hésite entre les deux, il est préférable de commencer par le droit et si nécessaire de basculer en gestion à la fin du premier semestre. Il sera accompagné par les équipes ESDHEM dans cette évolution et avant dans sa réflexion.

Enfin quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui hésiterait entre un Bachelor à SKEMA et le programme de l’ESDHEM ?

La première question à laquelle il convient de répondre est la suivante : je recherche une formation qui me permettra de rentrer dans la vie professionnelle directement à l’issue de celle-ci, ou je recherche une formation qui me permettra de poursuivre mon cursus dans un Programme Grande Ecole (PGE) ? La première orientation correspond au Bachelor, avec 4 années d’études qui intègrent une dimension internationale très importante chez SKEMA, la seconde orientation suppose l’ESDHEM comme choix et conduit à 5 ans d’études.

Nicolas LAMIGEON, étudiant à l’ESDHEM Gestion

Quel a été ton parcours post-bac ?

Pour ce qui est de mon parcours scolaire post-lycée, j’ai tout d’abord passé trois ans à l’IESEG après avoir passé le concours ACCES à la fin de la terminale. J’ai effectué une première année et deux deuxièmes années sur le campus de Paris ; école que j’ai quittée en juin dernier, l’ambiance ne me convenant pas et les matières étant un peu trop axées sur le scientifique à mon goût.
À la fin de l’été, ayant eu énormément de mal à trouver un nouveau point de chute pour poursuivre mes études, je me suis tourné en désespoir de cause vers Mme Laborde-Balen du réseau tonavenir.net. Elle m’a alors proposé plusieurs cursus un peu moins « connus » du grand public, et sa présentation de l’ESDHEM de SKEMA m’a semblé tout de suite convenir à ce que je cherchais. C’est une filière que j’ai eu la chance de rejoindre il y a de ça 4 mois, et dans laquelle je m’épanouis pleinement.

Comment as-tu entendu parler de Skema et pourquoi avoir choisi cette école ?

J’ai entendu parler de ce programme pour la première fois au début de l’année scolaire 2015-2016. Je connaissais déjà SKEMA pour ce qui est de la filière et du diplôme Grande Ecole, mais j’ai totalement découvert la filière ESDHEM très particulière de cette école.
Comme je l’ai dit, c’est ma conseillère d’orientation, Mme Laborde-Balen qui m’a présenté ce cursus pour la première fois dans le cadre de ma recherche de réorientation. Un cursus qui m’a tout de suite intéressé, présentant la caractéristique très intéressante de préparer ses étudiants aux concours des Grande Ecoles de Commerce, tout en offrant la possibilité de pouvoir valider une licence de gestion. À ce moment-là, ma préoccupation majeure pour la suite de mes études était de trouver la filière qui me permettrait de mettre le plus de chance possible de mon côté pour accéder aux meilleures Ecoles de Commerce. Et le cursus ESDHEM de SKEMA me semblait remplir parfaitement ce critère, avec d’autres avantages comme l’obtention d’une licence, ou la localisation d’un de ses campus à La Défense, que je connais bien.

Selon toi, quels sont les 3 principaux points forts de cette école ?

Le premier point fort est tout d’abord l’ouverture à l’International exceptionnelle de Skema. Avec un campus à Belo Horizonte, un aux Etats-Unis ainsi qu’en Chine notamment, plus la possibilité de faire un échange avec les nombreuses école ou universités partenaires aux quatre coins du monde, SKEMA est presque imbattable dans ce domaine en France pour moi par rapport aux autres Ecoles de Commerce.
L’originalité de la filière ESDHEM en particulier est pour moi le deuxième point fort de SKEMA. Contrairement à beaucoup d’autres Ecoles, celle-ci a su sortir du simple parcours post-prépa en trois ans, avec la possibilité de faire des cursus comme celui-ci préparant particulièrement bien le concours SKEMA mais aussi les autres concours d’Ecole de Commerce de manière régulière tout au long de l’année, tout en suivant les cours d’une licence de gestion. On peut dans ce point rajouter l’excellence de plusieurs professeurs dans les matières permettant de préparer les concours, comme la préparation au TOEIC ou à la synthèse.
Enfin cette école est clairement une école en phase de progression, que ce soit dans les classements des différentes Ecoles de Commerce, mais aussi dans ses critères d’acceptabilité. On sent une Ecole dans une très bonne dynamique, une phase ascendante, c’est à se demander jusqu’où cette Ecole progressera.

Qu’envisages-tu de faire à l’issue de cette formation ?

Au début de l’année, je pensais aller au bout de la licence, et passer les concours aux Ecoles de Commerce à la fin de l’année prochaine. Mais après plusieurs mois au sein de cette filière, mon avis a changé : j’ai donc décidé de passer dès cette année les concours aux Ecoles de Commerce. Avec dans ma ligne de mire le programme Grande Ecole de SKEMA, mais aussi l’ESC Grenoble.

2018-11-12T15:06:34+00:00