• jeunes en alternance

Artisan en contrat d’apprentissage et fier de l’être !

Récemment, la Semaine nationale de l’artisanat s’est achevée. Initié par les Chambres de métiers et d’artisanat et l’UPA, cet événement entendait insister sur le rôle à la fois économique et citoyen de cette filière qui aime à crier haut et fort sa position de « première entreprise de France ».

Garants d’une économie locale dynamique et générateurs de lien social en région, les métiers de l’artisanat et du commerce de proximité représentent environ 25% des emplois créés au cours de la dernière décennie.

Plus d’un million d’entreprises.
Environ 3 millions d’actifs dont près de 200.000 apprentis.
360 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
250 métiers concernés et plus de 500 activités (alimentation, bâtiment, fabrication, hôtellerie-restauration et services).

artisan en contrat d'apprentissage

Pour convaincre les indécis, le « mouvement en marche » ne manque pas d’arguments : en France, une entreprise sur trois est créée par un artisan; un artisan sur 4 a suivi des études supérieures; le tiers des personnes qui se lancent dans l’artisanat en créant ou en reprenant une entreprise est issu d’un autre univers professionnel.

Et avec près de 20% des brevets français déposés, l’artisan prouve qu’il peut aussi être innovant.

Pourtant, alors que le taux de chômage des jeunes flirte avec les 25%, selon l’UPA, près d’un quart des entreprises du secteur confie avoir des difficultés pour recruter.

Plus de 20.000 places seraient encore disponibles dans la centaine de centres de formation d’apprentis de l’hexagone.

Pour expliquer ce constat, les professionnels pointent du doigt l’inadéquation des formations au regard des attentes des dirigeants et l’image peu glorieuse des métiers du secteur.

Une carte étudiant spéciale pour le futur artisan en contrat d’apprentissage

La « carte d’étudiant des métiers » est une parfaite illustration de cette distinction faite entre les études supérieures dites « générales » et celles qui mènent aux métiers de l’artisanat par le biais de l’apprentissage.

Lancée en 2011 par Nadine Morano sous le mandat de Nicolas Sarkozy, cette carte offre des avantages et des droits strictement identiques à la « carte étudiant » proposée aux étudiants de l’enseignement supérieur. Elle est délivrée aux jeunes en alternance, qu’ils soient en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

carte_etudiant_des_metiers

Alors qu’il existe une seule et même carte pour les jeunes étudiant des matières aussi différentes que le droit, l’histoire, l’économie, la philosophie, l’ingénierie… Pourquoi avoir créée une carte spécifique « des métiers » pour les apprentis ? Mystère !

Alors qu’une seule et même carte eut permis à ces jeunes de se considérer comme des étudiants comme tous les autres, cette mention professionnelle distinctive, ce complément sémantique superflu et ostensible qui confine au discriminatoire ne participe-t-il pas de ce déficit d’image que déplorent les acteurs de la filière ?

Les métiers de l’artisanat sont souvent perçus comme un pis-aller, comme la déplorable conséquence d’une scolarité compliquée. Dommage.

Chez Tonavenir.net nous avons acquis la conviction qu’il est largement préférable d’être un artisan d’art enthousiaste et talentueux que de devenir un piètre ingénieur déprimé. C’est la raison pour laquelle nous n’hésitons jamais à mettre en avant les avantages des quelques 600 spécialités de l’artisanat et du commerce de proximité lorsqu’un jeune présente les qualités et le potentiel requis pour s’épanouir dans cette voie.

Cet article pourrait vous intéresser : entretien filmé avec Lison de Caunes (marqueterie de paille).

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux dans l’apprentissage ?

CMAL’apprentissage présente l’avantage de mêler enseignement théorique dans un Centre de Formation des Apprentis et pratique rémunérée en entreprise. C’est le principe de la formation en alternance, ouverte, sauf cas particuliers, aux jeunes dès 16 ans, à partir de la 3e, et jusqu’à 25 ans.

À l’issue de cette formation un « diplôme » est délivré dont la nature varie en fonction de l’activité, de la durée et du type de formation choisis : CAP, BEP, BAC PRO, DUT, BTS…

Autre attrait non négligeable de ces métiers : 80% des apprentis trouvent un emploi au terme de leur formation.

Si l’artisanat vous intéresse, prenez contact avec l’un des conseillers du réseau Tonavenir.net. Quelle que soit votre situation -collégien, lycéen, étudiant en ré-orientation- vous serez accompagné pour trouver la spécialité et la formation correspondant à votre profil et à votre parcours.

En savoir plus sur le portail de l’Artisanat.

2018-09-19T10:01:41+00:00