• formation

APB Admission Post Bac : ton avenir par algorithme

Cher(e) élève de Terminale,

tu pourras prochainement (le 20 janvier pour être précis) t’inscrire sur cette plateforme que l’on nomme APB, acronyme d’Admission Post Bac. Cet outil mis en place en 2009 doit t’aider à sélectionner la formation qui te permettra d’exercer la profession de tes rêves et t’accompagner dans le processus d’inscription.

APB Admission Post-Bac est idéal si et seulement si :

  • tu as une idée très précise de ce que tu veux faire de ta vie professionnelle,
  • tu disposes d’une année sabbatique pour trouver, te renseigner, décrypter, sélectionner, classer parmi les quelques 14.500 formations recensées sur le site APB celles qui te mèneront vers le métier attendu,
  • tu es capable, au regard de ton parcours et de tes résultats scolaires, de ta personnalité, de tes capacités de travail, de tes motivations, de tes moyens financiers… de dénicher la ou les filières adaptées,
  • tu acceptes que les voeux ordonnés et formulés sur APB, soient (ou pas) exaucés par le truchement d’un algorithme, autrement dit pas le biais « d’une suite finie et non ambiguë d’opérations ou d’instructions permettant de résoudre un problème ou d’obtenir un résultat donné » (Wikipédia).

Dans le cas contraire, cher(e) élève de Terminale, à moins d’être conseiller efficacement, ça risque d’être un peu plus compliqué.

Le portail APB Admission Post Bac profite de quelques aménagements

APB Admission Post BacConscient des carences d’APB et pour remédier à certaines difficultés survenues au cours des années précédentes, le Ministère de l’Éducation Nationale a récemment annoncé un certain nombre de changements et d’améliorations.

Notons au passage que parmi les évolutions présentées le 8 décembre dernier par Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon, la création d’un MOOC, c’est-à-dire d’une session de cours en ligne, destiné à guider l’élève et ses parents dans la compréhension et l’utilisation de la plateforme APB, est pour le moins emblématique de la simplicité du système tel qu’il existe aujourd’hui !

Voici les principaux aménagements qui seront opérationnels dès janvier 2016 :

Le choix d’une filière « libre » devient obligatoire.

Ceci afin d’éviter que les adeptes des formations sélectives ou à capacité d’accueil limitée ne se retrouvent sans affectation ou avec une affectation imposée.

Un voeu, plusieurs établissements.

Le principe des candidatures groupées va faire l’objet d’une expérimentation sur les 4 filières qui comptent le plus de demandes : Paces, droit, Staps et psychologie. Ainsi, un étudiant sera invité, pour une filière et une académie données, à sélectionner et à classer les établissements correspondants.

Un supplément d’informations pour aider au choix d’une formation.

Taux de réussite dans la filière, type d’études envisageables ensuite, perspectives d’emploi, niveau de salaire… Ces indications seront progressivement intégrées sur APB et s’afficheront automatiquement pour la formation envisagée.

Comptes APB des lycéens accessibles pour les enseignants.

Ainsi, si tu as 3 de moyenne en mathématiques et en physique, ton professeur pourra utilement te déconseiller de postuler à une école d’ingénieur post-bac.

D’autres dispositifs seront mis en place ou expérimentés sur 2016 (pour la filière Staps, les bacheliers professionnels, pour l’auto-évaluation des futurs étudiants des filières scientifiques…).

 

2018-06-13T21:16:55+00:00