Faire une prépa scientifique :
voie royale pour Clara

Sophie Laborde-Balen est Conseillère en orientation scolaire à St Cloud dans les Hauts de Seine (92). Fondatrice de Tonavenir.net, elle est à l’initiative d’une approche axée à 100% sur la personnalisation du conseil et la prise en compte des particularités des centaines d’élèves et d’étudiants qui sollicitent chaque année l’un des 15 Conseillers du réseau.

Les jaloux diront que Sophie n’a aucun mérite. Arguant qu’elle s’est contentée de décliner, de reproduire pour d’autres un processus qu’elle a imaginé, peaufiné, mis au point pour ses propres enfants. Ces envieux omettent de préciser que depuis 2009, date de la création de Tonavenir.net, la déclinaison en question a fait la preuve de son indéniable efficacité. Ils oublient aussi que Sophie s’est lancée dans l’aventure de l’entrepreneuriat parce qu’il n’existait alors aucune solution fiable à ses besoins d’aide et d’information en matière d’orientation scolaire.

Les conseillers racontent

Pour comprendre en quoi consiste le travail d'un Conseiller en orientation scolaire chez Tonavenir.net, rien de mieux que d'évoquer des cas concrets. Régulièrement, l'un d'eux abordera sur ce blog une problématique particulière à travers le récit d'une expérience vécue.

L'occasion aussi d'interroger le jeune (et parfois sa famille) quant à ses objectifs, ses souhaits, ses projets d'avenir.

Depuis, les attentes des jeunes et de leurs parents ont évolué et les conseils prodigués par Sophie concernent aujourd’hui des besoins hétéroclites : dénicher la formation adaptée à un profil particulier, accompagner un changement d’orientation, inscrire un élève dans un établissement étranger, organiser une session de préparation aux concours post-bac…

Les enjeux et les questionnements ne manquent pas. Les opportunités et les réponses non plus si tant est qu’elles soient identifiées par celles et ceux qui connaissent leurs caractéristiques et sachent les recommander à bon escient.

Il arrive que le rôle d’un Conseiller Tonavenir.net puisse être perçu comme superflu. Ainsi, est-il vraiment nécessaire d’aider une élève qui voue un intérêt manifeste pour les sciences et peut s’enorgueillir d’avoir un parcours scolaire digne d’un prix Nobel de physique ?

Formations scientifiques : l’embarras du choix

Les jaloux sus mentionnés s’empresseront de répondre par la négative. Une perte de temps et d’argent, éructeront-ils. C’est à nouveau sans compter la difficulté de choisir parmi quelques centaines de formations et d’établissements possibles. Et plusieurs dizaines de professions envisageables. Autant chercher une cédille dans un théorème de Guldin. Pas simple.

Il peut donc s’avérer utile de s’adresser à un Conseiller Tonavenir.net pour clarifier une situation qui bien que limpide de prime abord, peut se révéler complexe après réflexion. Clara Chipon-Hamet, reçue par Sophie Laborde-Balen en avril 2015, ne réfuterait pas l’hypothèse.

La jeune fille, férue de sciences en tout genre, était en première S et s’interrogeait sur son avenir quand elle se rendit chez Tonavenir à Saint Cloud. Certaines rencontres ont des airs d’évidence mathématiques.

faire une prépa scientifique

Sophie Laborde-Balen raconte…

Lors des premiers rendez-vous Clara m’a clairement expliqué qu’elle était attirée par les sciences en général mais qu’elle n’avait aucune idée précise de ce qu’elle voulait faire. Durant tout le processus d’orientation, puis celui d’inscription, sa maman a été très présente. Stressée par les enjeux, je crois qu’elle a été réellement soulagée que je prenne en main les inscriptions de sa fille.

Suite au test d’orientation et au souhait de Clara de faire des maths et de la physique plutôt que médecine, nous avons pu rapidement acter que les métiers de l’ingénierie étaient une piste à privilégier. Elle a un profil « investigatrice » et « conventionnelle ». Les métiers de la psychologie, de l’audit et du droit auraient pu aussi lui convenir. Elle a d’ailleurs retenu ces 3 voies avant de se tourner définitivement vers l’ingénierie.

Compte-tenu de ses très bons résultats scolaires, je lui ai présentée et proposée les filières d’excellence. Elle a de grandes capacités et semble pouvoir progresser sans faire de réels efforts. Le rythme de travail qu’imposent les classes prépas ne lui ont pas fait peur même si elle s’inquiétait un peu de n’avoir plus du tout de temps pour voir ses amis.

Faire une prépa scientifique pour intégrer une grande école

Avec le feu vert de Clara et de sa maman, j’ai sélectionné 6 prépas en filières maths-physique et 6 en filières physique-chimie. Mais afin de lui permettre de changer éventuellement d’avis et d’éviter qu’elle se mette la pression, j’ai par ailleurs recommandé d’élargir ce choix avec un autre voeu APB. Je lui ai donc suggérée une excellente école d’ingénieur post-bac dont la sélection se fait uniquement sur dossier et entretien oral. Par ailleurs, j’ai complété cette approche avec une formation scientifique d’excellence hors APB proposée par l’université Paris-Dauphine : Demi2E.

Je me suis ensuite chargée de procéder à l’ensemble du processus d’inscription. Sur APB et hors APB. Ouverture de son dossier APB, enregistrement et surtout classement de ses voeux en fonction des résultats scolaires de Clara, de la localisation des établissements et du pourcentage de réussite à l’entrée dans les grandes écoles ingénieur, puis préparation des éléments à transmettre (curriculum vitae, lettres de motivation…).

Il ne reste qu’à attendre le 8 juin pour la 1ère phase des voeux APB et la mi-juin pour Dauphine.

Clara a décide de faire une prépa scientifiqueTu as rencontré Sophie en classe de première alors que ton intérêt pour les sciences était avéré; qu’attendais-tu de Sophie et en quoi a-t-elle pu t’aider ?

Je souhaitais qu’elle me présente les différentes voies que je pouvais suivre et que je puisse m’informer plus en détails. De plus je n’étais pas vraiment sure que les sciences me correspondaient, je pensais que je n’avais pas les capacités. Sophie m’a alors conseillé et m’a donné confiance en moi. Elle m’a guidé et m’a aidé trouver la voix qui me correspondait le mieux.

Qu’est-ce qui t’intéresse dans les sciences ?

Les sciences permettent de découvrir de nouvelles choses. Il y a tellement de domaines intéressants à approfondir. Je préfère particulièrement les maths et la physique chimie.

As-tu une idée plus précise de ou des professions que tu souhaiterais exercer ?

Oui je souhaiterais aller en classe préparatoire ingénieur afin d’aller dans une école d’ingénieur par la suite. J’ai beaucoup hésité et j’ai pu en parler avec Sophie et savoir si c’était le meilleur choix pour moi.

Tu as choisi de te faire aider pour tes inscriptions APB et hors APB. Pourquoi et qu’est ce que cela t’a apporté ?

Je ne savais pas du tout comment APB fonctionnait, cela m’effrayait un peu. C’est pour ca que j’ai choisi de me faire aider par Sophie. Cela a vraiment été une aide précieuse, honnêtement je ne sais pas comment j’aurais fait sans son aide. Elle m’a aidée à trouver les prépas qui correspondaient à mes capacités et à mes envies, à faire mes lettres de motivations et m’a donnée des renseignements sur toutes les portes ouvertes. Cela m’a vraiment permis de faire mes choix plus sereinement et de ne pas stresser.

Recommanderais-tu ce type d’accompagnement ?

Je le recommande fortement. C’est une aide précise qui permet d’aborder APB de façon sereine et organisée. De plus Sophie sait très bien nous conseiller dans nos choix par rapport à nos envies et à nos capacités.

 

2018-06-13T21:16:52+00:00