• comment devenir comptable

Les études de comptabilité vous tentent ? Comment devenir comptable ou expert comptable ?

Avec l’informatisation croissante de l’entreprise et la multiplication des logiciels mis à leur disposition, le rôle du comptable a connu une transformation radicale au cours des décennies passées. L’image d’Epinal du «scribouillard binoclard» opérant dans un bureau sombre et poussiéreux a fait long feu.

Quelles sont les missions d’un comptable ?

Qu’il exerce sa profession au sein d’une petite ou d’une grande entreprise, ou encore dans un cabinet d’expertise, le comptable peut à juste titre revendiquer son statut de pourvoyeur d’informations chiffrées essentielles. Des informations qui peuvent aider, sinon orienter les décisions de gestion et les choix stratégiques de l’entreprise qui en bénéficie.

Le comptable garantit la fiabilité des dépenses, des recettes, des investissements… qu’il enregistre pour la structure dont il a la charge.

Ses missions peuvent toutefois sensiblement varier d’une entreprise à l’autre. Ainsi, dans une grande entreprise, le comptable peut aller jusqu’à se voir confier la responsabilité d’un service (Comptabilité Fournisseurs ou Clients, Facturation, Banque, Trésorerie…), gérer les salaires aux Ressources Humaines ou travailler en collaboration avec le contrôle de gestion.

Dans un cabinet d’expertise comptable, il pourra, selon son niveau de formation et son expérience, être en contact direct avec les clients. Ses prérogatives pourront alors consister à traiter leurs déclarations ou répondre à certaines de leurs interrogations en matière de problématiques fiscales ou sociales. Dans ce dernier cas, il devra faire preuve de capacité d’écoute et d’une sensibilité commerciale.

devenir comptable

Parmi les nombreuses missions qui peuvent être assignées au comptable, on peut citer :

Devenir comptable dans une petite entreprise :

  • tenir la comptabilité clients et fournisseurs,
  • effectuer des relances clients
  • suivre la trésorerie (rapprochements, encaissements, prévisions…)
  • prendre en charge l’ensemble des déclarations fiscales (TVA, impôts société…)
  • préparer la clôture des comptes,
  • gérer et vérifier les dépenses d’équipes de vente (notes de frais…)

Faire de la comptabilité dans une entreprise de taille plus importante :

  • prendre en charge la clôture des comptes (bilans et comptes de résultats, liasse fiscale…)
  • superviser le travail des assistants comptables au sein d’un service, d’un établissement ou d’une filiale
  • participer à l’harmonisation des flux d’informations et des procédures comptables, et vérifier que les procédures ou les normes de l’entreprise sont respectées
  • enregistrer les opérations de banque, effectuer des rapprochements bancaires et analyser les écarts éventuels, suivre les impayés
  • procéder à l’analyse des coûts, des prix de revient, des marges..
  • vérifier les comptes Fournisseurs (paiements, vérification des factures…)

Être comptable dans un cabinet d’expertise comptable :

  • prise en charge d’une prestation spécifique (Salaires, déclarations cotisations…) pour un groupe de clients
  • Responsabilité globale (comptable et fiscal) d’un porte-feuille de clients dans un domaine particulier (artisans-commerçants, exploitations agricoles…)
  • Interventions sur sites pour contrôler les comptes et les écritures ou pour participer à la préparation des comptes consolidés

Parmi les nombreuses fonctions relevant de l’exercice de la comptabilité ou de la gestion, citons :

  • Aide comptable
  • Contrôleur de gestion
  • Expert-comptable
  • Commissaire aux comptes
  • Chef comptable
  • Directeur des services comptables
  • Directeur financier …

exercice comptable

Quelles sont les formations requises pour devenir comptable ou expert-comptable ?

Pour devenir comptable ou expert-comptable, les formations après le Baccalauréat ne manquent pas. Elles s’inscrivent dans le cadre du schéma européen LMD.

Un comptable peut commencer à travailler après trois années d’études supérieures en obtenant un DCG (Diplôme de Comptabilité et Gestion). Celui-ci remplace le DECF (Diplôme d’Etudes Comptables et Financières).

Plusieurs formations (dès le baccalauréat) et dispenses (BTS, DUT…), publiques ou privées, sont accessibles sur Parcoursup.

Mais il peut être souhaitable de compléter cette formation par d’autres, plus qualifiantes.

Le Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG) / Bac+5

Il requiert une formation publique ou privée de deux ans en alternance. Au programme, outre la comptabilité, l’audit, la finance… des cours de management des système d’informations, de droit, de relations professionnelles…

Le Diplôme d’Expertise Comptable (DEC) / Bac+8

Le graal du comptable ! Accessible à celles et ceux qui s’armeront de patience et de ténacité. Pour obtenir leur DEC, les titulaires du DSCG devront d’abord passer 3 ans au sein d’un cabinet d’expertise comptable.

Ils devront ensuite réussir 2 épreuves écrites et soutenir un mémoire de fin de stage devant un jury de professionnels. Toutefois, à la différence des études de médecine, qui s’avèrent tout aussi longues, il n’y a pas de numerus clausus pour le DEC.

Devenir Commissaire aux comptes ?

Le Commissaire aux comptes a le statut d’auditeur légal. Son intervention diffère de celle de l’expert-comptable dans le sens où il a un rôle de vérification et de certification des comptes d’une entreprise. À ce titre, sa responsabilité peut être engagée en cas de déclarations fausses ou incomplètes.

Pour exercer en qualité de Commissaire aux comptes, trois conditions doivent être remplies :

  1. Avoir fait un stage de 3 ans dans un cabinet d’expertise comptable ou chez un auditeur légal.
  2. Être détenteur du Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaires aux Comptes (CAFCAC) ou d’un DEC.
  3. Être inscrit en qualité de commissaire aux comptes auprès d’une cours d’appel.

Depuis 2013, les titulaires du CAFCAC peuvent prétendre à l’obtention directe du DEC sans avoir à présenter les Unités d’Enseignement du DSCG.

profession expert comptableENTRETIEN AVEC JOFFREY CHERRONET

Joffrey Cherronet est expert-comptable au sein du cabinet LBM à St Cloud.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

À l’issue de mon bac scientifique, les sciences ne m’attiraient plus. Après avoir hésité avec une prépa HEC, j’ai choisi d’effectuer un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations dans le but de découvrir rapidement les matières liées au fonctionnement des entreprises.

Je ne voulais pas attendre d’être en école de commerce pour les découvrir.

Au bout de quelques mois, j’ai constaté que j’accrochais très bien avec la comptabilité et j’ai décidé de poursuivre dans cette voie à l’issue du DUT.

J’ai donc enchainé avec le parcours plus traditionnel des études comptables : le DCG, puis le DSCG et enfin le DEC que je compte obtenir en 2019.

J’ai choisi d’effectuer le DSCG en alternance pour obtenir de l’expérience plus tôt et faciliter mon insertion sur le marché du travail. J’ai poursuivi avec le stage d’expertise comptable dans le cabinet d’expertise comptable où j’ai effectué mon alternance.

picto tonavenir.netQuelles sont vos missions au sein du cabinet LBM ?

Au sein du cabinet LBM, je m’occupe d’un portefeuille de clients à la fois en expertise comptable et en audit. Je gère ce portefeuille en toute autonomie avec une supervision annuelle de l’expert-comptable du cabinet. Je suis ponctuellement aidé par des assistants sur les dossiers de tenues volumineux.

Les missions que j’exerce sont très variées :

  • Tenue de comptabilité,
  • révision de dossier et établissement des bilans des entreprises,
  • supervision de comptables au sein du cabinet ou directement chez nos clients,
  • travaux juridiques,
  • conseil en fiscalité ou gestion patrimoniale,
  • audit,
  • ou encore de la formation que ce soit en interne et en externe.

picto tonavenir.netQuelles qualités faut-il selon vous pour exercer la profession de comptable ou d’expert-comptable ?

Je dirais que pour exercer cette profession il faut être à l’aise avec les chiffres sans pour autant aimer les « maths » car la comptabilité n’a rien à voir avec les maths.

Il est préférable d’être rigoureux, organisé et d’avoir une bonne capacité d’adaptation. Le contact client est également très présent dans cette profession et il faut savoir écouter, rassurer et donner les conseils adéquats aux clients.

Enfin, j’ajouterais une dernière qualité, la discrétion. En effet, en tant que comptable ou expert-comptable nous sommes amenés à disposer d’éléments confidentiels sur nos clients que nous devons garder pour nous.

Sites utiles sur les métiers et les formations de comptable et d’expert-comptable :

2018-09-17T18:05:18+00:00