S’il fallait n’en citer qu’une, ce pourrait être elle. L’ICART est la première école post-bac spécialisée dans le management culturel et artistique à avoir vu le jour en Europe; c’était au début des années 60.

Accessible sur concours dès la 1ère année aux élèves de terminale, cela fait plus d’un demi-siècle que cet établissement reconnu par le Ministère de la culture forme les professionnels de l’ingénierie culturelle, du marché mondial de l’Art et des médias audiovisuels.

Autrement dit, l’ICART ne fera pas de vous un artiste accompli.

Il s’est fixé pour ambition de donner vie à vos envies d’évoluer dans les sphères protéiformes des arts et de la culture afin que vos talents de médiateur, d’organisateur, de manager… s’y expriment.

Art & Culture : des métiers d'avenir

Une étude prospective publiée en 2015 par la DARES évaluait à près de 200 000 le nombre de postes à pourvoir sur la période 2012-2022 dans les métiers de la communication, de l’information, des arts et des spectacles. Autant dire que les marchés de l’Art et de la médiation culturelle offrent d’impressionnantes perspectives d’emploi pour les années à venir.

Quelle formation choisir à l’ICART ?

Il n’est pas si simple d’évoquer les métiers qui mènent aux secteurs de la Culture, de l’Art, du cinéma, de la télévision, de la radio… tant ils sont nombreux et variés. Les prérogatives d’un Producteur exécutif sont aux antipodes de celles d’un Commissaire-priseur. Les missions allouées à un Directeur Artistique d’agence de publicité diffèrent sensiblement de celles qu’on peut attendre d’un Responsable des actions socio-culturelles.

Ce n’est donc pas un hasard si l’ICART a scindé ses programmes en 3 grandes spécialités. Chacune d’elles permettant d’obtenir un MBA Spécialisé en 5 ans après le baccalauréat (Titre certifié par l’État, RNCP Niveau I).

Ingénierie Culturelle & Management

formation icart

Campus : Paris, Bordeaux, Lyon

Admission : Bac+4/5 – Sur dossier, puis entretien individuel

Programme : 6 mois de formation académique + 6 mois en entreprise

Débouchés : Institution – Centre d’art – Cinéma – Ingénierie culturelle – Communication – Marketing – Théâtre – Danse – Musique

Découvrir cette formation

Marché international de l'Art

école icart

Campus : Paris

Admission : Bac+4/5 – Sur dossier, puis entretien individuel

Programme : 6 mois de formation académique + 6 mois en entreprise

Débouchés : Galeriste – Marchand d’art – Agent d’artistes – Responsable du mécénat culturel – Organisateur de salons d’art – Directeur de fondation, de musée …

Découvrir cette formation

Communication & production audiovisuelle

icart

Campus : Paris

Admission : Bac+4/5 – Sur dossier, puis entretien individuel

Programme : 6 mois de formation académique + 6 mois en entreprise

Débouchés : Cinéma – Radio – Télévision – Publicité – Musique

Découvrir cette formation

Le triptyque pédagogique de l’ICART

Les nombreux secteurs d’activité concernés nécessitent à la fois des connaissances pointues et des compétences techniques et opérationnelles disparates.

Durant les 3 premières années du programme (sanctionnées par un diplôme de Bachelor), l’ICART a donc développé un processus d’apprentissage qui mêle théorie et pratique en s’appuyant sur 3 leviers indissociables :arts et culture école Icart

  1. Acquérir un savoir académique (Histoire des arts, médias et patrimoines culturels, Droit et Économie du marché de l’art et de la culture…)
  2. Mettre en pratique le savoir acquis (ateliers, études de cas, organisation de conférences thématiques, think tanks…)
  3. Se confronter aux réalités de l’entreprise (stages de plusieurs mois en France et à l’étranger).

Ce processus d’apprentissage, qui intègre aussi la pratique de l’anglais professionnel, offre aux étudiants l’opportunité de développer progressivement leur faculté d’adaptation et de bénéficier d’un savoir-faire professionnel étendu, synonyme de polyvalence.

À partir de la 4e année, l’étau de la spécialisation se ressert. Outre l’acquisition de connaissances transversales autour de la Culture et de l’Art, l’ICART invite les étudiants à choisir entre 2 « enseignements de spécialisation » :

  • « Ingénierie culturelle et management » (campus de Paris, Bordeaux ou Lyon dès septembre 2019)
  • ou « Marché international de l’Art » (campus de Paris).

ICART : L’ENTRETIEN DÉCOUVERTE

Nicolas Laugero Lasserre, Directeur de l’ICART, et Agathe Saatdjian-Devissaguet, étudiante en 4e année au sein de l’école, ont accepté de répondre à nos questions.

étudiants de l'école Icart

Quelles sont en général les motivations et les profils des jeunes qui optent pour les formations proposées par l’ICART ?

directeur de l'école IcartNicolas Laugero Lasserre • Les étudiants qui rejoignent les formations de l’ICART sont avant tout des jeunes passionnés par les secteurs de la culture notamment, l’art, le spectacle, la musique et le cinéma, les quatre secteurs auxquels prépare l’ICART. La plupart des jeunes qui intègrent notre école ont été sensibilisés au monde de la culture de par la pratique d’un art ce qui leur a permis de développer un véritable intérêt pour les métiers de l’ingénierie culturelle ou du marché de l’art.

Les secteurs de la Culture, de l’Art, de l’audiovisuel… offrent d’innombrables opportunités professionnelles, toutes très différentes les unes des autres. De quelle façon l’ICART peut-elle aider ses étudiants à choisir le métier qui leur correspond ?

Bien que le monde de la culture réunisse des secteurs très variés, ces secteurs regroupent tous des professionnels de la communication, de la production, du management, de la diffusion…

C’est pourquoi, à l’ICART, nous avons fait le choix d’une formation pluridisciplinaire et polyvalente.

Ainsi, durant les trois premières années du cursus, axées sur les fondamentaux des métiers de la culture, nos étudiants ont de multiples opportunités d’échanges avec des professionnels reconnus lors d’ateliers dédiés. Cela leur permet de mieux découvrir les différents secteurs et métiers avant de faire un choix de spécialisation pour les deux dernières années.

De plus, chaque année, nos étudiants doivent effectuer un stage obligatoire en entreprise de 2 à 6 mois.

Ils peuvent ainsi acquérir de l’expérience dans différents secteurs et choisissent de s’orienter vers le secteur de leur choix en connaissance de cause à la fin de leurs études.

Ceux qui auront décidé de s’orienter vers l’ingénierie culturelle pourront également choisir des dominantes sectorielles en dernière année.

Finalement, nous disposons d’une équipe dédiée aux relations entreprises qui accompagne chaque étudiant dans la construction de son projet professionnel.

Il n’est d’ailleurs pas rare que des étudiants changent d’avis au cours de leur scolarité et découvrent des métiers qu’ils ne connaissaient pas avant d’intégrer notre école.

Grâce aux enseignements fondamentaux de l’ICART, ils auront l’opportunité de naviguer entre les secteurs de la culture tout au long de leur carrière, ce qui leur apportera une véritable valeur ajoutée sur le marché du travail.

Quelles sont les particularités des MBA proposés par l’ICART comparées à un Master universitaire (Arts et industries culturelles par exemple) ?

Tout d’abord, l’une des principales spécificités de nos MBA Spécialisés est que les cours sont dispensés en Français et en Anglais par des professionnels de la culture.

De plus, nous avons souhaité mettre en place une pédagogie plurielle qui mêle à la fois des cours magistraux mais également des études de cas et, surtout, des ateliers de conduite de projet.

En effet, durant leur MBA Spécialisé, les étudiants organisent de A à Z un événement au choix.

Pour la spécialisation « Ingénierie culturelle », nos étudiants organisent quatre prix soutenant la création artistique dans l’art, le cinéma, le spectacle ou la musique.

En ce qui concerne les étudiants de la spécialisation « Marché de l’Art », ils deviennent de véritables organisateurs de ventes aux enchères caritatives. Ces événement sont organisés avant la période de stage obligatoire de 6 mois, leur permettant d’arriver plus sereinement en entreprise avec un fort bagage professionnel.

école icartNous avons aussi fait le choix de proposer des « ICART Labs », des ateliers participatifs, qui offrent la possibilité de publier dans des médias culturels, de développer un projet entrepreneurial dans un incubateur et même de participer à des opérations de médiation culturelle auprès des partenaires prestigieux (Musée du Louvre, CAPC à Bordeaux, Musée de l’Homme…).

Nous souhaitons que les étudiants puissent suivre de près l’actualité culturelle.

C’est pourquoi ils sont tous membres du Club Artistik-Rezo qui leur permet d’assister gratuitement à des événements culturels.

Grâce à notre partenariat avec l’ADIAF (Association pour la Diffusion Internationale de l’Art Français), ils peuvent aussi prendre part à des visites exclusives réservées aux membres de cette association.

Pour conclure, dès leur entrée dans notre école, les jeunes ne sont plus de simples étudiants mais deviennent de véritables acteurs de la culture et construisent leur CV tout au long de leur cursus.

S'INSCRIRE

Prochaines portes ouvertes de l'ICART

  1. Paris, Lyon, Bordeaux : samedi 15 mai
  2. Paris, Lyon, Bordeaux : mercredi 12 juin

S'INSCRIRE
Quel enseignement de spécialisation avez-vous choisi et pour quelles raisons ?

étudiante école IcartAgathe Saatdjian-Devissaguet • J’ai choisi la spécialisation Ingénierie Culturelle & Management pour l’éclectisme de ses apprentissages et des projets proposés.

Les étudiants de cette spécialisation bénéficient jusqu’à l’obtention de leur MBA Spécialisé d’une vue globale sur les différents types de management et de gestion de projets au sein de domaines divers, allant des institutions culturelles au milieu de la musique, du cinéma ou encore du spectacle vivant.

Malgré nos préférences personnelles, ce large apprentissage nous permet de pouvoir naviguer ensuite entre ces domaines avec des compétences globales solides selon les missions proposées par nos futurs employeurs.

école icart

Quel bilan faites-vous de ces années passées à l’ICART ?

Le bilan de ces années au sein de l’ICART est très positif.

Mes années d’études ont été ponctuées par un accompagnement pédagogique solide et professionnalisant, l’opportunité offerte à tous les élèves motivés et proactifs de se lancer dans des projets individuels et d’équipes porteurs, l’élargissement du réseau professionnel significatif entre les stages, les missions, les sorties, les intervenants et les alumni.

C’est cet équilibre entre professionnalisme, soutien et bienveillance qui continue encore aujourd’hui à me plaire au quotidien dans cette école.

Quel métier envisagez-vous d’exercer à l’avenir ? Dans quel secteur ou quelle entreprise ?

Passionnée par la conception de projets socio-culturels, le développement des publics et les questions liées aux politiques culturelles, je souhaite particulièrement travailler pour l’accès aux arts et à la culture pour tous.

Que ce soit au sein d’institutions publiques et institutionnelles comme les musées nationaux ou le ministère de la Culture, des fondations privées ou des organismes comme l’Unesco, mon objectif premier est de trouver un métier alliant ces passions et œuvrant pour ce qui m’anime.