• réviser dans une bibliothèque

Financer ses études : la bourse c’est la vie !

Les embruns vous stimulent le neurone, la pluie vous inspire et le vent vous donne ce regain d’énergie qui facilite les longues et studieuses études ? Brest ! C’est à Brest que vous irez pour profiter de la vie estudiantine sans vous ruiner. Selon une étude de l’Unef publiée cet été, alors qu’ils dépassent les 1.120 euros par mois en moyenne à Paris, les frais de la vie quotidienne sont inférieurs à 680 euros mensuels pour les heureux habitants de la cité Bretonne. Las, si vous ne trouvez pas la formation recherchée dans cette commune du Finistère, il va falloir envisager d’autres alternatives pour financer vos études.

Le financement des études est une nécessité

Les petits jobs d’appoint mis à part, la course aux bourses et autres subventions permettant de financer sa formation est une discipline fort prisée des étudiants. Cette dernière solution n’excluant d’ailleurs pas la première. Bien que selon l’European Funding Guide, ils soient moins de 10% en Europe à se lancer dans la quête d’un financement, l’obtention d’une contribution financière n’en demeure pas moins un chemin de croix pour ceux qui sont intéressés. L’augmentation du budget moyen des étudiants, la faible proportion des bénéficiaires de bourses d’étude, l’éloignement familial… Participent pourtant d’une précarisation croissante de cette population selon L’Union Nationale des Etudiants de France. La recherche de solutions de financement s’avère donc incontournable pour nombre de jeunes qui n’ont pas les moyens de leur autonomie.

Financement étudiant :
heureusement les solutions ne manquent pas

Voici quelques pistes envisageables pour financer ses études. N’y figurent pas les prêts émanant d’organismes financiers, auxquels la plupart des étudiants ne peuvent accéder sans conditions. À noter que certains établissements proposent malgré tout des prêts garantis par l’État (15.000 euros maximum) qui ne nécessitent ni caution, ni apport personnel, ni ressources minimums.

CNOUS

Dossier Social Étudiant ~ Première étape de votre recherche de financement, le DSE est une procédure unique qui concerne l’octroi de bourses sur critères sociaux dont les modalités relèvent du CNOUS (Centre National des Oeuvres Universitaires et Scolaires). Cet organisme tend, depuis 60 ans, à améliorer les conditions matérielles des étudiants. L’inscription se fait chaque année à partir de mi-janvier pour l’année universitaire suivante. Un simulateur permet de vérifier si vous êtes éligible.

carte-14-nouvelles-regions

Les aides régionales ~ Certes elles peuvent sensiblement varier d’une collectivité à l’autre. Reste que les coups de pouce sonnants et trébuchants des villes, des départements et des régions ne doivent pas être oubliés. Initié il y a une quinzaine d’années dans une petite bourgade du département de Côte d’or, le Revenu Minimum Étudiant (RME) a été repris dans une vingtaine de communes françaises depuis. Renseignez-vous directement auprès des services concernés (Mairies, Conseils Généraux, Conseils Régionaux) afin de dénicher les aides qui peuvent vous être proposées.

financer ses études

European Funding Guide ~ Mis en place avec le soutien de la Commission Européenne, ce « Guide des bourses européennes » totalement gratuit recensent plus de 12.000 aides proposées au sein de l’UE pour un montant global proche des 30 milliards d’euros. En France un millier de solutions de financement y figure.

Les financements privés ~ Une quyrielle d’entreprises de l’hexagone ont créé leurs fondations afin d’aider les étudiants à financer leurs projets d’études ou de recherche. Art, culture, sciences, écologie, nouvelles technologies… De nombreux domaines d’activités sont concernés par ces subventions. La plateforme European Funding Guide a notamment été développée pour pallier aux difficultés de faire émerger ces solutions de financement pléthoriques.

choisir un test de langue étrangère

Étudier à l’étranger ~ Pour ceux que la bougeotte titille et que la pratique d’une langue étrangère ne rebute pas, il existe aussi quelques solutions. Grâce à l’Aide à la mobilité internationale, ou encore dans le cadre du programme Erasmus, une allocation peut être attribuée à ceux qui souhaitent effectuer une partie de leurs études hors de France. De nombreuses écoles insistent également sur la nécessité d’un parcours étudiant à l’étranger dans le cadre de leurs cursus; dans cette perspective, elles offrent parfois des facilités de financement. Enfin, via son Pass Avenir International, tonavenir.net propose aussi d’accompagner les futurs bacheliers dans la recherche et l’inscription d’un établissement à l’étranger.

2018-06-13T21:16:56+00:00