Ils sont désormais partout. Simplistes ou compliqués, gratuits ou payants, farfelus ou (rarement) sérieux… depuis quelques années, les tests d’orientation en ligne fleurissent tels des champignons hallucinogènes sur une toile de Takashi Murakami.

logiciel d'orientation scolaireAffirmant que derrière l’adolescent prolixe se cache un avocat volubile ou qu’un fan de cinéma fera un réalisateur hors-pair. Augurant la lune mais sans indiquer comment l’atteindre. Tests automatisés producteurs de résultats prometteurs qui n’attestent en rien d’un avenir indépassable. La “machine” enregistre les réponses des jeunes explorateurs de l’orientation et délivre ses savantes recommandations, sans prendre en compte les nombreux autres facteurs susceptibles d’influer sur les choix à envisager.

Au royaume des innocents, les opportunistes sont rois

Pire, certaines plateformes ne voyant probablement pas ce qui peut différencier un collégien d’un étudiant en Master, mutualisent les questions posées et les possibilités de réponses offertes. C’est bien connu, à 12 ans, quand on est en vacances, on se dit souvent : “tiens j’me ferais bien la dernière expo sur les Impressionnistes”, ou encore “Maman, t’as pensé à me réserver un vol pour New-York à Pâques ?”.

Il faut croire que les moyens investis dans ces tests contrefaits sont rarement à la hauteur des enjeux.

Les ratés récurrents du logiciel APB (Admission Post-Bac) auraient pourtant dû émousser les velléités de clonage inconsidérées. Confier ses études supérieures et donc son probable destin professionnel aux calculs au demeurant sophistiqués d’algorithmes mystérieux reste surprenant. Mais penser de ces tests d’orientation en ligne qu’ils seraient une forme de panacée éducative est tout aussi illusoire.

Test d’orientation scolaire oui, mais pas seul et pas seulement !

Soyons précis : chez Tonavenir.net nous ne sommes pas en guerre contre les tests d’orientation en ligne. Nous les fustigeons d’ailleurs d’autant moins que les conseillères et les conseillers d’orientation du réseau utilisent un test dédié et sécurisé dans le cadre du Pass Orientation 360°.

Ce test d’orientation conçu il y a moins de 10 ans spécifiquement pour le compte de Tonavenir.net par un psychologue et un développeur comprend 120 questions, réparties sur 3 thématiques : Intérêts professionnels, Motivations et Personnalité.

Un test à réaliser aux côtés du jeune

test orientationC’est la condition préalable numéro une : il est essentiel d’accompagner l’élève ou l’étudiant au cours de cet “exercice” qui peut durer jusqu’à 1h30. Le conseiller Tonavenir.net doit pouvoir lever les doutes et les hésitations, expliquer une question, s’assurer que la réponse donnée à telle question n’est pas contradictoire avec celle proposée quelques minutes plus tôt.

Un test d’orientation support d’un accompagnement plus large

Les résultats du test permettent d’établir un bilan détaillé autour des 3 items concernés (Personnalité, Motivation, Intérêts professionnels) et de dégager une première liste de professions et de métiers possibles qui pourra être complétée ou modifiée par la suite. Contrairement à la plupart des tests d’orientation en ligne, les résultats du test d’orientation Tonavenir.net ne sont pas envoyés par mail à l’issue du rendez-vous avec le conseiller. Ils sont analysés, décortiqués, explicités, commentés… dans le cadre d’un nouvel entretien.

Le logiciel a fait son travail, c’est au tour du conseiller, avec le concours du jeune, voire de sa famille, de faire le leur. L’utilisation du test ne va pas sans l’accompagnement du conseiller. C’est cette complémentarité qui fait l’efficacité de la méthode globale imaginée. À fortiori dans la mesure où aucun test ne prend en compte les particularités de la filière scolaire suivie par l’élève (S, ES, L, STMG…). Peu à peu, le projet d’orientation est esquissé sur les fondements des conclusions du test d’orientation, elles-même discutées.

Idéalement, ce projet doit être pensé dans la durée. C’est la raison pour laquelle, certaines familles entament le processus dès la classe de seconde ou de première, afin que le lycéen dispose de ce temps essentiel de la réflexion. Il peut se poursuivre jusqu’en terminale, au moment de choisir une formation supérieure.

Une fois les pistes professionnelles identifiées, viendra le temps de sélectionner les formations adaptées aux bulletins scolaires de l’élève, mais aussi à ses attentes et contraintes personnelles (budget, études courtes ou longues…).

Autrement dit, le test d’orientation n’est rien sans l’accompagnement du conseiller. Et il ne sera jamais rien d’autre qu’un outil au service de l’intelligence et des connaissances humaines. Que le prologue à une intervention à la fois personnifiée et personnalisée.

Cela étant précisé, il n’est pas interdit de s’amuser.