Êtes-vous satisfait de votre filière d’études ? Savez-vous ce que vous voulez faire après le bac ? Appréhendez-vous la procédure Parcoursup ?… l’enquête ACOUPSUP est en passe de s’achever.

Lancée le 18 décembre dernier par un cabinet de conseil indépendant, La grande étude de l’orientation vise à cerner les perceptions et les attentes de tous ceux qui sont concernés par la réforme du baccalauréat, la plateforme d’inscription Parcoursup ou la qualité de vie des étudiants.

À LIRE : Faut-il s’endetter pour étudier ?

Autant dire beaucoup de monde !

Lycéens de la seconde à la terminale, étudiants et établissements de l’enseignement supérieur avaient jusqu’au 21 janvier l’opportunité de répondre au questionnaire mis en ligne sur un site web dédié.

trouver son orientation scolaire

Tonavenir, partenaire « terrain » de l’enquête ACOUPSUP

Depuis 10 maintenant, les Conseillers.ères Tonavenir reçoivent, écoutent, accompagnent jeunes et familles dans leurs choix d’orientation, de réorientation, de formations.

deviens ce que tu esDix ans qu’ils et elles s’efforcent de répondre de façon claire et pragmatique à leurs questionnements et d’émousser leurs appréhensions.

Durant cette décennie, des milliers d’adolescents et de jeunes adultes ont été conseillés.

Si elle ne prétend ni à l’exhaustivité ni à la pertinence statistique, la prise en compte de ces milliers de rencontres constitue une source appréciable d’expériences et de vécus.

Elle offre l’opportunité de porter un regard à la fois complémentaire et humanisé sur les analyses chiffrées qui seront effectuées à l’issue de l’enquête Acoupsup.

Elle permettra aussi d’aborder le chapitre prospectif des solutions à apporter.

Pour toutes ces raisons, cette association de compétences analytiques et d’expériences terrain relevait du bon sens.

Etude Acoupsup : 4 questions à Antonin Assié

Antonin Assié et Guillaume Benech sont les jeunes fondateurs d’Odace Media, agence spécialisée dans le conseil en communication digitale. Avec le concours de Guillaume Ouatarra, ingénieur de formation, enseignant et responsable de communication, ils ont eux aussi subi les imperfections d’APB, l’ancêtre de Parcoursup.

Nous nous pouvions pas rester spectateurs des déboires de Parcoursup.
Antonin Assié

Comment et pourquoi vous est venue l’idée de lancer cette grande enquête sur l’orientation ?

acoupsup antonin assiéLa Grande Etude n’est pas une idée d’Odace Media, ni une idée de Guillaume Ouatarra.

C’est une idée que le Gouvernement a eu malgré lui.

En ne répondant que par la silence aux craintes des lycéens, ceux-ci ont naturellement cherché un moyen de s’exprimer. En ce sens, je pense à Guillaume Ouatarra qui, sans vraiment le choisir, a du assumer le service après-vente de plateformes défaillantes.

En 3 ans, ce sont plus de 500 étudiants qui l’ont contacté faute de réponses à leur angoisses. Nous souhaitons donner de la consistance à toutes ces voix, en les regroupant sur un seul et même canal d’expression.

C’est ici qu’est née la Grande Etude, sous le nom d’ACoupSup. Pour ce qui est des modalités pratiques, Odace Media se charge de la promotion et de l’analyse des données.

Combien de réponses vous ont été adressées à ce jour ? Selon quelle répartition (lycéens, étudiants, établissements) ?

A ce jour, nous avons réuni plus de 12.000 témoignages, avec une répartition de 70% de lycéens, pour 30% d’étudiants du supérieur. Les réponses des établissements sont essentielles, mais ne sont pas statistiquement significatives aujourd’hui.

Que ferez-vous des retours obtenus ?

Les retours obtenus seront analysés et agrégés dans un rapport qui sera ensuite livré au medias ainsi qu’au gouvernement français.

L’idée est de faire porter de façon claire et unie la voix des jeunes qui souhaitent apprendre. Nous avons conscience que la partie la plus complexe de notre travail est donc à venir.

Maintenant que des milliers de jeunes de France nous ont confié leur témoignage, la responsabilité de les restituer avec force et fidélité nous incombe. Il s’agit de l’honorer.

Pourquoi avoir noué un partenariat avec le réseau Tonavenir ?

Chacun doit connaître ce en quoi il est bon, et ce en quoi il peut être aidé.

Le réseau Tonavenir aide les étudiants depuis plus de 10 ans, il les accompagne dans leur orientation et connaît donc leurs craintes. Cette expertise est une corde supplémentaire à notre arc, sans laquelle la Grande Etude ne serait pas vraiment Grande.

Rendons-nous à l’évidence, chez Odace Media, nous avons une expérience d’anciens étudiants, et de communicants. Cependant, nous ne connaissons pas précisément la diversité des situations étudiantes en France.

Le réseau Tonavenir en connaît les nuances, car son travail le pousse à éprouver une variété de problématiques que nous n’imaginions pas.

Ce partenariat est donc le fruit d’une humilité vers laquelle nous souhaitons tendre ; nous savons ne pas savoir. Il est aussi une évidence pratique, leur expérience est un véritable atout sans lequel cette étude n’aurait pas la même ampleur.