Pour exercer ses talents de Conseiller en orientation scolaire, Marielle Petit a élu domicile en Moselle. Dans une petite ville au nord de Metz pour être exact. Comme la plupart des conseillers du réseau Tonavenir.net, l’envie de proposer des solutions utiles et concrètes aux familles qui ne parviennent pas à aider leurs enfants à trouver leur voie a été le moteur de Marielle. Souvent aussi, ses motivations ont eu pour origine des difficultés vécues à titre personnel !

Pour cette ancienne enseignante, mère d’une fille dyslexique, la volonté d’apporter des réponses muries par ses expériences n’a d’égal que l’implication sincère et obstinée qu’elle met en oeuvre pour chacun des ses protégés. Y compris lorsqu’il s’agit d’éviter que des voeux APB ne se transforment en désaveu numérique !

Les conseillers racontent

Pour comprendre en quoi consiste le travail d'un Conseiller en orientation scolaire chez Tonavenir.net, rien de mieux que d'évoquer des cas concrets. Régulièrement, l'un d'eux abordera sur ce blog une problématique particulière à travers le récit d'une expérience vécue.

L'occasion aussi d'interroger le jeune (et parfois sa famille) quant à ses objectifs, ses souhaits, ses projets d'avenir.

Juliette Steimetz, 20 ans, vous le confirmera sans hésiter. La jeune fille est en terminale STMG et vient d’obtenir son bac avec mention Très bien. Depuis quelques années, à l’issue d’un stage effectué en 3e qui lui a laissé un souvenir impérissable, elle voue à la profession de notaire un intérêt pérenne dont Marielle a pris acte ! Sa seule et unique ambition : travailler au sein d’un Office notarial. Sa décision est prise et semble irrévocable : elle fera un BTS Notariat. Les parents ne partagent pas l’enthousiasme de leur fille avec la même conviction. Ils craignent que ce choix très spécifique ne lui offre aucune alternative si d’aventure elle changeait d’avis ensuite.

Rendez-vous est pris avec Marielle Petit, qui raconte.

Juliette est une élève qu’un redoublement et un changement d’orientation a rendus mature et travailleuse. Son dossier scolaire est excellent.
Tout en prenant soin de ne pas remettre en cause sa décision d’orientation, je la convaincs d’ouvrir le champs des possibles histoire de ne pas se tromper. Le test Tonavenir.net révèle une personnalité à la fois conventionnelle et sociable, mais aussi artiste. J’en profite pour lui parler de professions dont elle semble tout ignorer. Avec un intérêt croissant et beaucoup de sérieux, elle étudie les nombreux éléments d’informations que je lui communique (fiches métiers, formations correspondantes…). Elle accepte aussi de prendre contact avec les élèves que je lui recommande afin d’entrer un peu plus dans le vif du sujet. C’est un moyen que j’utilise le plus souvent possible; il renforce ma démarche dans la mesure où les avis donnés et les échanges partagés alimentent le processus d’ouverture sur d’autres opportunités sans qu’aucune pression ne se fasse sentir.

Les semaines passent, elle réfléchit beaucoup, étudie les dossiers, et contre toute attente finit par changer totalement d’optique. Ma suggestion de partir sur un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) est acceptée. Ne reste qu’à préparer son dossier pour l’inscription APB.

Voeux APB ou l’inscription post-bac qui tourne mal

Je me charge de lui expliquer comment classer ses voeux et nous élaborons ensemble ses lettres de motivations. Tout va bien. Juliette est emballée par sa décision et nous sommes largement prêts avant la date limite d’inscription.

Deux jours avant d’enregistrer ses voeux APB, un peu inquiète, Juliette me demande à nouveau de lui confirmer ce que nous avons mis au point ensemble pendant plusieurs semaines : DUT GEA en voeu numéro un, BTS Notariat en numéro deux. Et puis les résultats tombent : elle obtient son voeu n°1. Mais pas le bon ! Au dernier moment, elle a interverti ses choix et privilégié le BTS.

Je suis décomposée ! Elle a paniqué et mélangé les infos que je lui avait données. Je décide malgré tout de tenter ma chance contre la “machine” et prends contact avec l’université, que j’appelle chaque jour. Les parents de Juliette et moi procédons à un harcèlement en règle de la responsable et défendons avec opiniâtreté son dossier que nous lui envoyons en intégralité. Et miracle : nous obtenons gain de cause; une place en DUT lui est réservée et je lui trouve un employeur pour son contrat en alternance.

Disons-le franchement : la force du réseau Tonavenir.net a joué très fortement en la faveur de Juliette.

voeux apbPourquoi voulais-tu faire un BTS notariat à tout prix ?

Je souhaitais faire un BTS notariat après avoir fait mon stage de troisième chez un notaire à Boulay, Maître Dauphin. Mon grand-père m’avait obtenu une place pour mon stage chez Maître Dauphin, car elle était le notaire de la famille. Par ce stage, j’ai découvert le métier de notaire grâce à la secrétaire avec qui j’étais durant mon stage, qui m’a parlé des missions du notaire, des avantages et des inconvénients. Durant ces quelques jours j’avais également rencontré Nadine, la clerc de notaire, et c’était son métier qui me plaisait le plus, être le bras droit du notaire, d’où mon envie de faire un BTS notariat.

Es-tu toujours dans la perspective de devenir notaire ?

Actuellement je n’ai plus pour perspective de devenir clerc de notaire. Ce changement est survenu suite à plusieurs rendez-vous avec Marielle qui m’a fait découvrir, grâce aux tests, différents métiers et différentes branches d’études que je ne connaissais pas. Après mure réflexion, c’est le DUT GEA qui a retenu toute mon attention, par la diversité des matières qui y sont enseignées, les nombreuses et diverses possibilités de poursuites d’étude.

Que s’est-il passé au moment de préciser tes voeux sur APB ?

Ayant été mal informée et ne m’étant pas assez informée personnellement sur le fonctionnement de post-bac, j’ai mal procédé à mes vœux sur APB. J’ai mis le BTS notariat en 1er vœu et le DUT GEA en 2eme, en pensant avoir mes chances d’être acceptée dans les deux écoles et de pouvoir par la suite choisir lequel je voulais vraiment. Sauf que, ayant été acceptée dans mon premier vœux (le BTS notariat), ce qui représente une grande chance pour moi, mon deuxième vœux en DUT GEA a automatiquement été annulé, ce qui m’a beaucoup affecté car j’avais prévu de choisir entre les deux, je n’étais pas encore totalement décidée.

Qu’as-tu le plus apprécié dans la démarche de Marielle ?

Depuis que j’ai commencé le programme avec Marielle, elle m’a été d’une grande aide, m’a apporté de nombreux conseils, m’a fait découvrir beaucoup d’écoles, de métiers etc… Elle a été mon pilier durant toute la période d’orientation, sans elle je n’aurais pas aussi bien géré tous ces mois de réflexion sur l’orientation en plus des révisions du bac. Marielle m’a justement permis de concilier les deux et de ne pas être submergée par le stress, l’angoisse. Marielle donne beaucoup de son temps aux jeunes qu’elle voit, elle est toujours présente pour nous et je l’en remercie de tout cœur.

En savoir + sur Marielle Petit