Si vous leur posiez la question – quelle orientation professionnelle souhaites-tu privilégier et sur quels critères vas-tu choisir ton futur métier ? – il y a fort à parier que nombre de lycéens et d’étudiants vous citerait en vrac : les perspectives de recrutement, le degré d’implication professionnelle et son corollaire le stress, l’environnement et l’ambiance de travail, et bien entendu le niveau de rémunération. Plus globalement, quelle que soit la profession choisie, l’objectif de prendre du plaisir à travailler est très certainement l’enjeu prioritaire d’une génération qui s’inquiète à juste titre de ce que lui réserve le monde du travail.

Orientation professionnelle ? Demandez le programme !

Bien que leur utilité réelle reste à démontrer, c’est sur tout ou partie de ces critères que fleurissent chaque année savantes études prospectives, palmarès et classements variés des métiers d’avenir, des professions pourvoyeuses d’emplois ou des jobs de rêve.

orientation professionnelleEn France, Pôle Emploi publie depuis 2002 ses « Besoins en main d’oeuvre« . Pour réaliser son enquête, l’organisme public adresse près de 2 millions de questionnaires aux entreprises de France et de Navarre afin d’identifier leurs besoins en recrutement, et classe les résultats par secteurs d’activités et par zones géographiques. Agriculture, restauration, service à domicile, entretien des locaux… En 2015, pour satisfaire les 10 premiers besoins en main d’oeuvre des entreprises, les études longues ne seront pas nécessaire. Reste que pour certains de ces métiers il n’est pas sûr que l’intérêt professionnel, ni davantage le salaire proposé suscitent un enthousiasme débordant.

Plus prospectif encore, le Rapport des métiers en 2022 a récemment été publié par France Stratégie, un « organisme de réflexion, d’expertise et de concertation placé auprès du Premier ministre ».

…les travaux ont permis d’identifier plusieurs tendances structurelles qui gouvernent les évolutions en cours et à venir : tertiarisation et féminisation de l’emploi et polarisation de l’emploi vers les deux extrémités de l’échelle des qualifications, au détriment des métiers intermédiaires.

Selon les résultats de cette étude, les agents d’entretien, les aides à domicile, les enseignants, les cadres des services administratifs, comptables et financiers et les aides soignants figureront au top 5 des métiers les plus pourvoyeurs d’emplois d’ici 2022. Dans les conclusions de son rapport, France Stratégie précise aussi que les « perspectives d’emploi seraient plutôt favorables aux jeunes diplômés du Supérieur long ».

Palmarès des métiers en vogue :
souriez, vous êtes photographié !

Depuis plus de 5 ans, le site Orientations s’intéresse lui aussi aux métiers qui ont le vent en poupe. Chaque année, il publie son palmarès des Métiers préférés des français. Une étude qui fait écho avec celle rendue publique par l’Ifop en 2011 pour le compte du défunt France Soir. orientation-etudes-metier-emploiCertes, la méthodologie employée pour ce « sondage exclusif réalisé par Orientations » n’est pas détaillée. Il est donc impossible d’évaluer le degré de représentativité de l’enquête. Toujours est-il que photographe, architecte, cuisinier, vétérinaire et médecin comptent parmi les 5 professions adorées de nos compatriotes. Tandis qu’en fin de classement, comptable, expert-comptable, digital planner, community manager et actuaire font l’unanimité dans le désaveu, bien qu’elles fassent partie de secteurs porteurs.

Madame, demain vous serez actuaire !

avenir professionnelLes femmes aussi ont droit à leur palmarès, comme le révèle Le Figaro Madame dans un article publié l’année dernière et qui s’inspire d’une enquête réalisée par le magazine Forbes. Sous le titre « Les 12 meilleurs jobs pour les femmes en 2014« , l’hebdomadaire détaille, photos à l’appui, les professions offrant de belles perspectives de carrière à la gente féminine. Alors qu’elle termine bonne dernière en France (voir plus haut), la fonction d’actuaire arrive en tête aux États-Unis. Chef de publicité, analyste de systèmes informatiques, hygiéniste dentaire, administrateur dans l’éducation, organisatrice d’événement, directrice des ressources humaines, analyste des marchés, ergothérapeute, kinésithérapeute, chargée des relations publiques et orthophoniste complètent le classement.

Pour finir, aux États-Unis toujours, l’entreprise Américaine Careercast a dévoilé son classement 2014 des meilleures professions. Celui-là même utilisé par Forbes et Madame Figaro pour leur « palmarès des jobs féminins ». Au total, 200 métiers ont été passés au crible par ce cabinet de conseil en Ressources Humaines qui a exploité les données de sociétés de sondage et d’organismes publics américains pour établir ses résultats.

Parmi les critères pris en compte : le cadre de travail, le stress, les perspectives d’embauche et le salaire. Mathématicien, professeur d’université et statisticien arrivent sur le podium. Quant aux métiers présentés comme les « pires » : bûcheron, journaliste papier et soldat se partagent les 3 premières places ! Répétons-le : il s’agit des États-Unis.

Et si décidément ces enquêtes, classements, études et palmarès ne vous suffisent pas pour trouver une formation et la voie professionnelle qui en découle, demandez-nous conseil !